Texas – Géorgie : des fiefs républicains pourraient basculer côté démocrate

trump clinton républicains démocrates

france24

À deux mois du scrutin présidentiel aux États-Unis, des sondages montrent Hillary Clinton et Donald Trump au coude-à-coude dans plusieurs États traditionnellement acquis au camp républicain.

Qui de la démocrate Hillary Clinton, 68 ans, ou du républicain Donald Trump, 70 ans, succèdera à Barack Obama à la Maison Blanche en janvier 2017 ?

Un sondage Washington Post-ABC News publié dimanche donne toujours l’ancienne Première dame en tête avec 46 % des intentions de vote contre 41 % pour le magnat de l’immobilier. Mais il a été conduit avant la première controverse sur la santé d’Hillary Clinton. Un précédent sondage réalisé pour CNN montre un resserrement spectaculaire entre les deux candidats, plaçant même le milliardaire en tête : 45 % d’intentions de vote pour Trump contre 43 % pour Clinton.

Les chiffres globaux frappent les esprits mais l’étude de la carte des États-Unis donne cependant une autre image du scrutin du 8 novembre. Une élection présidentielle américaine est, en effet, la somme de 50 élections : pour l’emporter, un candidat doit obtenir la majorité des grands électeurs, soit 270 (à deux exceptions près, les États attribuent la totalité de ces derniers au candidat arrivé en tête).

Des chiffres inquiétants pour Trump

Or, pour Trump, la voie vers ce chiffre reste extrêmement étroite. La magnat de l’immobilier doit l’emporter dans une série d’États clés qui s’annoncent difficiles (Iowa, Virginie, New Hampshire, Ohio, Floride, mais aussi Caroline du Nord), mais il doit s’assurer qu’aucun État a priori acquis au “Grand Old Party” ne lui échappe.

Or en Géorgie, au Texas ou en Arizona, les chiffres sont inquiétants pour son camp. Selon un sondage du Morrison Institute sur l’Arizona rendu public mercredi, les deux candidats sont au coude à coude : 35,1% des voix pour Clinton contre 33,5% pour Trump.

Une vaste sondage sur 50 États (et plus de 74 000 électeurs inscrits) publié par le Washington Post il y a une semaine, donne aussi la mesure du défi qui attend le candidat républicain. Il met en particulier en lumière des chiffres extrêmement bas parmi les Blancs ayant fait des études supérieures, traditionnel point fort pour son camp. En 2012, Mitt Romney l’avait ainsi emporté dans cette catégorie face à Barack Obama sur un score de 56/42.

Dernière mauvaise nouvelle pour l’homme d’affaire de New York : la moyenne des sondages nationaux, quel que soit l’institut qui les compile, place Clinton en tête devant Trump (RealClearPolitics +3,3 points, Huffpollster +5,3, The Upshort +3).

About Harry Brennan

Working for E-Spaces in English et en français :)

Leave a Reply