Mise en vente, Alitalia continue d’ouvrir des lignes

Alitalia

Le processus de mise en vente d’Alitalia a officiellement commencé hier mercredi. Les éventuels acquéreurs ont jusqu’au 5 juin pour exprimer leur intérêt. La compagnie poursuit son activité normalement et ouvrira bien une ligne vers les Maldives à l’automne, après avoir inauguré ce mois-ci les liaisons Athènes-Tel Aviv et Rome-Kiev.

Après avoir obtenu le feu vert du gouvernement italien, les trois commissaires nommés dans le cadre de « l’administration extraordinaire » de la compagnie en difficulté, Luigi Gubitosi, Enrico Laghi et Stefano Paleari, ont publié mercredi soir l’appel à manifestation d’intérêts pour la reprise totale ou partielle d’Alitalia et de sa filiale Cityliner. Il s’agit d’une première étape dans le processus de mise en vente.

Trois options sont offertes aux repreneurs éventuels dans l’objectif « de restaurer l’équilibre économique des entreprises » : une reprise en bloc avec continuité de l’activité, une restructuration économique ou financière ou une reprise de certains actifs seulement (biens et contrats).

Les sociétés intéressées peuvent choisir une ou plusieurs de ces options, être de toute nationalité et agir seules ou en consortium. Elles ont jusqu’au 5 juin inclus pour se manifester auprès d’un notaire désigné à Rome.

Mardi, le ministre des Transports, Graziano Delrio, s’est dit « certain » qu’il y aurait des offres, selon le Figaro. Il a aussi jugé « anachronique et obsolète » le seuil maximal de 49% du capital des compagnies aériennes européennes que peuvent détenir les investisseurs non européens. Ce seuil peut effectivement compliquer la reprise d’Alitalia, d’autant plus que plusieurs grands groupes de transport européens (Lufthansa, Air France-KLM et IAG) ne se sont pas montrés particulièrement intéressés jusqu’ici.

Les trois commissaires travaillent sur un plan d’affaires pour rendre Alitalia plus attractive. Selon un calendrier qu’ils ont présenté la semaine dernière, ce plan devrait être finalisé d’ici juillet, avec à la clé une renégociation des contrats en cours (loueurs d’avions, achats de carburant,…) pour réduire les coûts de la compagnie. Le dépôt des offres non contraignantes par les repreneurs éventuels est attendu entre juillet et août, et les offres définitives d’ici l’automne.

Maintien de l’activité

Le ministre des Transports, Graziano Delrio, a annoncé mardi aux sénateurs qu’Alitalia a reçu la première tranche de 240 millions du prêt relais accordé par le gouvernement au début du mois. D’un montant total de 600 millions d’euros, ce prêt relais est « suffisant » pour garantir l’activité d’Alitalia pendant six mois, selon le commissaire Luigi Gubitosi.

Toutefois, la compagnie doit s’assurer d’un revenu stable, même au-delà de l’été. Dans cette perspective, Luigi Gubitosi a rencontré hier mercredi les principaux acteurs italiens de l’industrie du tourisme. Selon un communiqué, il a confirmé que « l’administration extraordinaire d’Alitalia se passe dans la continuité totale de l’activité et est sans impact sur les passagers » .

« Les billets achetés sont entièrement utilisables et tous les vols futurs sont disponibles et reservables par les réseaux de distribution habituels, notamment par le biais des agences de voyage qui représentent pour nous un partenaire important » , a déclaré Luigi Gubitosi, en rappelant aussi que le programme de fidélisation d’Alitalia se poursuit.

« Comme preuve de pleine activité » , Luigi Gubitosi a confirmé l’ouverture fin octobre d’une ligne régulière vers les Maldives, « l’une des destinations les plus demandées par les tour opérateurs italiens surtout en hiver » . Alitalia a prévu trois vols par semaine entre Rome-Fiumicino et les Maldives du 31 octobre 2017 au 24 mars 2018 avec un Airbus A330-200.

En attendant l’ouverture de cette cinquième nouvelle ligne long-courrier depuis l’année dernière, la compagnie a déjà renforcé son réseau moyen-courrier. Le 2 mai, elle a lancé un service entre Athènes et Tel Aviv, opéré tous les jours de la semaine avec un Airbus A320 ou A321. La veille, elle a inauguré une liaison entre Rome-Fiumicino et Kiev, également à raison d’un vol quotidien en A320.

Leave a Reply